Page:Roussel - Impressions d Afrique (1910).djvu/434

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de la pie, qui lui tenait toujours fidèle compagnie au sein du fragile cachot.

Quand on interrogeait la jeune femme sur l’issue de ses triturations chimiques, elle semblait pleine d’espérance et de joie.