Page:Routhier - Nouveau Chemin de la croix, 1891.djvu/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
48
NOUVEAU CHEMIN DE LA CROIX

parable, la déchéance finale. Le pécheur ressemble alors à un cadavre, car toute vie surnaturelle est éteinte en lui.

Ô Jésus, ne permettez pas que je tombe jamais dans ce lamentable état. Mais s’il m’arrivait d’y tomber, ne m’abandonnez pas, vous qui vous êtes relevé de votre troisième chute, et donnez-moi encore une fois la force et la volonté de me sauver.