Page:Routhier - Nouveau Chemin de la croix, 1891.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


accordées aux fidèles qui visitent en personne les Saints Lieux, et ces indulgences sont applicables aux défunts.

Or les indulgences, tant plénières que partielles, accordées par les Souverains-Pontifes aux pèlerins de Jérusalem, furent nombreuses.

Quand on ne fait ce pieux exercice qu’une seule fois le jour on obtient toutes les indulgences plénières et partielles qui y sont attachées ; parmi ces indulgences plénières, on n’en peut gagner qu’une seule pour soi-même, mais on peut appliquer toutes les autres aux âmes du purgatoire.