Page:Rozier - Cours d’agriculture, 1781, tome 1.djvu/205

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


toujours garni d’une ou de deux appendices à sa base : il a un tiers de longueur de la feuille.

Bourgeons, menus, lisses, rouges de tous côtés, & plus rouges du côté du soleil.

Boutons, gros, pointus, très-saillans, isolés pour l’ordinaire.

Maturité, à la mi-Août.

Qualité. C’est un fruit fondant, d’un goût vineux, légérement amer, & cette amertume n’est point désagréable. Cet arbre se multiplie par noyau. Il réussit parfaitement dans les environs de Tours, où on ne le greffe point. Il n’aime que le plein vent.


Abricot de Portugal. (Voyez Pl. 4. p. 191) Armeniaca fructu parvo, rotundo, hinc flavo, indè rubescente. Duhamel.

Fleurs. Les pétales plus arrondis à leur sommet que ceux de l’abricot de Hollande, creusés en cuilleron, se recouvrant les uns sur les autres, de sorte que la fleur paroît très-ronde dans son contour ; les onglets grêles, laissant entr’eux un espace oblong & pointu ; le filet des étamines très-délié.

Fruit, de forme ronde, petit, la peau d’un jaune clair, peu colorée même du côté du soleil, couverte de taches rouges & brunes : la rainure bien caractérisée, cependant superficielle : la chair d’un jaune clair, un peu adhérente au noyau ; le noyau plus long que large, alongé à son sommet, tronqué à sa base & sillonné par des proéminences.

Feuilles, petites, alongées, terminées en pointe, finement & peu profondément dentelées, la nervure bien prononcée & quelquefois rouge. La longueur du pétiole varie beaucoup, elle est quelquefois d’un quart ou du tiers de la feuille.

Bourgeons, gros, rougeâtres, fort tiquetés de petits points gris.

Boutons, petits, pointus, & grouppés depuis trois jusqu’à six ou huit. Les fruits forment souvent des bouquets de cinq ou six autour de la branche.

Proportions. C’est le plus petit des abricotiers déjà décrits.

Maturité, au commencement d’Août dans le midi, & au milieu de ce mois au nord de la France.

Qualité. Excellent, chair fine, délicate, l’eau abondante & d’un goût relevé.


Abricot violet. Armeniaca, fructu parvo, compresso, hinc violaceo, indè è stavo rubescente, nucleo dulci. Duhamel. C’est une variété produite ou par l’abricot angoumois ou par l’abricot portugal. Ce qui le distingue est la couleur de sa peau d’un rouge violet du côté du soleil, & d’un vilain jaune rougeâtre du côté de l’ombre : sa chair est rougeâtre. En total, c’est un mauvais fruit qui ne mérite pas la peine de figurer dans un verger un peu soigné, & encore moins dans un jardin.


Abricot noir. M. Duhamel, dans son Traité des arbres fruitiers, parle de cette espèce cultivée à Trianon. Je ne la connois pas. Voici ce qu’il en dit : « Les bourgeons sont menus, longuets, verds du côté de l’ombre, violets de l’autre côté. Ses feuilles larges du côté de la queue, se terminent presque comme une feuille de prunier à l’autre extrémité, elles sont d’un