Page:Rozier - Cours d’agriculture, 1782, tome 2.djvu/180

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


ocimum vulgatius. M. le chevalier von Linné le classe dans la didynamie gymnospermie, & le nomme ocimum basilicum.

Fleur, labiée ; son tube est court & large ; la lèvre supérieure plus grande que l’inférieure ; celle-ci frisée & légérement crénelée ; l’une fendue en quatre & l’autre entière.

Fruit. Quatre semences, oblongues, noirâtres, dans un calice renfermé, très-court.

Feuilles, ovales, lisses, simples, entières, portées sur des pétioles.

Racine, ligneuse, fibreuse brune.

Port. Une tige principale de laquelle partent de petites branches touffues ; elle s’élève de six à dix pouces de hauteur ; les fleurs sont épis verticillés ; deux feuilles florales au-dessous des bouquets ; les feuilles opposées.

Lieu. Les Indes ; cultivé dans tous les jardins ; fleurit en Juillet & Août ; la plante est annuelle.

II. De ses espèces. L’espèce des botanistes, qui vient d’être décrite, a fourni les espèces jardinières suivantes : 1º. le basilic à larges feuilles ; 2º. à feuilles crépues ; 3º. à feuilles d’un verd brun, & grandes ; 4º. à feuilles panachées comme celles de la crette de coq, ou amaranthe, ou simplement d’un rouge vineux ; 5º. une autre espèce très-verte à petites feuilles. Telles sont les espèces communément cultivées dans les jardins des particuliers. On voit dans ceux des curieux :

1º. Le basilic vivace, originaire d’Asie, dont les tiges sont ligneuses, simples, presque carrées, & qui s’élèvent presqu’à la hauteur de trois pieds ; les feuilles sont ovales, alongées, dentées en manière de scie ; en dessous rudes au toucher ; quelques-uns des rameaux naissent au sommet ; ils sont cylindriques, les fleurs blanches, au nombre de six ensemble, mais disposées autour du rameau ; son odeur est très-agréable. Clarici, dans son Istoria ecoltura delle piantœ, dit qu’il en a vu plus de trente espèces bien distinctes. M. Tournefort en distingue vingt espèces, dont la plupart sont des espèces jardinières.

2º. Le basilic très-petit. Ses feuilles sont très-entières & blanchâtres.

3º. Le basilic à très-petite fleur. Il est originaire du Malabar ; sa tige s’élève à la hauteur de douze à dix-huit pouces ; elle est cylindrique, rougeâtre, branchue, couverte de poils ; ses rameaux sont courts ; ses feuilles sont ovales, oblongues, à dentelures arrondies, portées sur de longs pétioles ; les épis terminent les tiges ; les feuilles florales, opposées, lisses, en forme de cœur recourbé ; les fleurs, au nombre de trois, renfermées dans chaque feuille florale ; leur corolle est petite, d’un rouge pourpre, la lèvre supérieure est divisée en quatre, & l’inférieure est simple. Les fleurs sont si petites qu’à peine les apperçoit-on sans le secours de la loupe.

Les botanistes en reconnoissent plusieurs autres espèces.

III. De sa culture. On peut semer le basilic depuis le mois de Février jusqu’au commencement de Juillet, sur-tout dans les provinces méridionales ; cependant ceux de Février & de Mars exigent des couches, & d’être garantis par des paillassons pendant les matinées, les nuits & les jours froids. Dans les provinces du nord les châssis (voyez