Page:Ségur - Un bon petit diable.djvu/340

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


XXIII
charles majeur ; on lui propose des femmes ;
il n’en veut aucune


La ferme prospéra entre les mains de Donald ; elle devint une des plus belles et la mieux cultivée du pays. Donald ne négligeait aucune portion de terrain ; tout était travaillé, fumé, soigné, et tout rapportait dix fois plus que lorsque Charles l’avait achetée. De sorte que quand Charles eut atteint sa majorité, c’est-à-dire vingt et un ans, Marianne et Donald lui remirent des comptes qui constataient que la ferme rapportait dix mille francs par an. Charles avait encore, en sus de la ferme et grâce aux économies qu’avaient faites pour lui ses amis, deux cent soixante mille francs en rentes sur l’État.

Au lieu de se réjouir de ses richesses, Charles en fut consterné.

« Que ferai-je de tout cela, Juliette ? dit-il avec