Page:Sénèque - Tragédies, trad. Greslou, 1834, t. 1.pdf/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



ARGUMENT.




Hercule avait épousé Mégare, fille de Créon, roi de Thèbes ; mais tandis qu’il descend aux enfers, par ordre d’Eurysthée, un Eubéen nommé Lycus excite une sédition, s’empare du trône, et fait mourir le roi avec ses fils. Cela fait, il offre à Mégare de l’épouser, et, sur son refus, se dispose à l’y contraindre par la force. Mais Hercule, revenant à propos, dissipe la faction de Lycus, et le tue lui-même. Junon, irritée de ces glorieux succès, jette dans son âme une fureur qui le porte à égorger sa femme et ses enfans. Revenu à lui-même, il reconnaît son crime. Sa douleur est si forte, que les prières d’Amphitryon et de Thésée ne peuvent qu’à peine l’empêcher de se donner la mort. Il part pour Athènes, avec Thésée, pour s’y purifier.