Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/432

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

3 .6 TABLE GÉNÉRALE DES SOURCES

J,

Bibliothèque de VÊcole des

chartes, IV (1843), 33g.

1818, 1, 229.

La Haye {1726), I, 8. Perrin

(1534) 1,3g; (I754) 1,46.

La Haye (1726), I, i3. Per-

rin (1734) 1,-46; f {1754)

I, 53.

1697, III, 357.

f Rouen (1726}, I, 3r. La

Haje (1726), I, 18, Perrin

t (17S4) U 55; f (1754) 1,63.

f Rouen (1726), U, 16. t La

Haye Î1726), II, 220. Por-

rin": (1734) I. 61; <l7-54)

1,6g.

1697, m, 359.

Perrin (1734) I, O7 t (17"»’,)

I. 75.

Rouen (1726), I, 34. La

Hâve (1726), I, 23. Perrin

(1734) 1, 72; (l754) I, 80.

partie, datée de vendredi ars

soir (p. 86) Perrin (1734)

I, 75; (1754)1, 83.

La Haye (1726), I, 240. Per-

rin (1734) I, 80; (175.)

I, 88.

2B partie, datée de mercredi (p.

91) la Haye (1726), I, 2.

Perrin (1734) I, 8/f; (1754}

l, 92.

Perrif; (i734). li 87; f (175’,) 1)

I, g5.

Porrïn, (1754) 1, 101.

I,

143 Mscr. Grosbois, p. 49.5, 496, 497, Porri quatre fragments, savoir l° la

fin du ier alinéa, partir ds

« H m’a trourée^avee le P. iMas-

earon; » 2» la fin du a0 ali-

néa, à partir de « Je passe ma

vie à parler de vous » (p. gg)

3° la fin du 4« alinéa, à partir

de « Je vois bien que tout ce

qu’on m*a dit de tos aventures »

(p. 100) 4" la fin de l’avunt-

dernier alinéa et le commence-

ment du dernier, à partir de

« Je ne sais aucune nouvelle, »

jusqu’à « votre absence }

toujours regrettée » (p. 102,

io3).

t VJ~.

t.~4 -Mser. ,j Grosbois, P. 597, et 1). 629. i~25,i).3.–&ouea 11 l, voyer la note 15 de la lettre. · 38. La Haye ¡r7~6), l, 27.

î3o Copie de Bussy A, I, i.o.

132 ï33 Mser. Grosbois, p. 7..

i35 Copie de Bussy A, I, 142.

ï36 Mscr. Grosbois, p. r5.

ï3j Ibld.t p. 481, moins le commen- cement jusqu’à « je songeai

à me coucher, et moin» la

fin, à partir de « Tantôt à ta-

ble s (P- ??)•

t38 1 Copie la fin. de Bussy A, 1, 14?, moins i39

!’(o [’«iiartie mscr. Grosbois, p. 4t.

i

I41 1™ partie Ibid., p. 873, moins les huit premières lignes, jus-

qu’à Je suis aujourd’hui

toute seule. 3s

542