Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/467

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

MANUSCRITES ET IMPRIMÉES. 38i

TOME V.

565 I Perrin:t(i;?34)in,4i4;t(l754) IV, 209.

566 1 f Rouen (1726), D, 26g et 370. La Haye {1726), H, 160. Perrin f (1734) ni, 4a3; i

f (1754) IV, 218.

567 Mscr. Grosbois, p. 765 l’aliaéa Perrin {1734) m, 427 et 43i; qui commence par « On me f (1754) IV, 222.

mande de Paris » (p. 16), et

les deux alinéa suivants.

568 Ibid., p. 665 la 2e moitié de la Perrfn:-}- (173/,) 111,433; t(t7&4) lettre, à partir de « Le Roi IV, a3o.

a donné à un M. du Plessis »

(p. 20, 5° ligne en. remontant}

mats moins les trois dernières

lignes, à partir de « belle et

charmante » (p. 22). Le copiste

a sauté se devant passer (p. 21,

2* ligne en remontant).

5Gq Perrin a IV, 233.

5,0 Perrin, (1754) IV, 243. 571 Perrin f (1734} III, 446 if (17S4) IV, 247.

5,2 f i725,p.JO.– f Rouen (1726), 11,249. t La Haye (i7=>6), Il, 147. Perrin f (1734)

IU, 457; (1754) IV, 258. 573 Mscr. Grosbois, p. 809 I" le Perrin, (1764) IV, 26a. 2« alinéa, et les cinq premières

lignes du 3e, jusqu’à « l’ai fort

causé avec le bon d’Hacque-

vîlle » (p. 46) 2° l’avant-der- ·

nier alinéa de la lettre com-

mençant par a La vision de

Mme de Soubise » (p. 49) Le

copiste, au lieu de: « toutes

ces merveilles » (p. 45» avant-

dernière ligne) a écrit « to utes

ses merveilles. » .,»,« 1 ,>

5,. Perrin if (ij34) M, 46°; t(ijS4) IV, 271.

e_e Perrin t (i734) ™, 4«2-465 et 467; t (<754)IV, 274.

576 Mscr. Grosbois, p. 430, jusqu’à Rouen (1726), II, 322. f La l’alinéa qui commence par Haye (1726), II, 168. Per« Je suis revenue mercredi ma- fin t (1734) IU, 465 et 40(5, tin» (p.57).Lecoplste,auIieu et 467-471; f (’754) Iv> »77- de « Mme de Calvo » (p. 55,

3e ligne en remontant), a écrit.:

« M. de Calus. »