Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 12.djvu/190

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

184 TABLE ALPHABÉTIQUE ET ANALYTIQUE

gratis pour ses bulles, X, 36 et 37.

Godet DES Marais (Françoise), sœur du précédent. Voyez Piemîes (la marquise de).

Goëllo. Voyez Goileait.

GoiLEAtr ou Goëllo (Anne demoiselle de), fille de Claude de Bretagne, comte des Vertus. Mme de Sévigné dîne chez elle avec plusieurs beaux esprits, VIII, 469.

Gomee (Mme), femme au service de Mme de Grignan, II, 61, 36a.

Gokdi (Jean-Franeois-Paui de). Voyez RETZ (le cardinal de). Gosdi (Paule-Marguerite-Françoise de), duchesse de Retz, nièce du cardinal. Voyez LESdisuièkes (la duchesse âa), Gokdbaîî (Mme de), désignée par le nom de Ckimène. Le marquis Henri de Sévigné la courtïsiit, I, 870 et note 1.

Gokdrik (Louis-Henri de), archevêque de Sens, III, 257. Gosesse, près de Paris, X, 4g5. Ses pains, V, 108.

Gosob. (le chevalier de), comte de Roannès, VI, 316.

Gohtaxît BraoN (Marie-Madeleine-Agnès de). Voyez Kocaket (la marquise de).

Gontaot Biron (Louise de), sœur de la précédente) Voyez Birok (Louise de Gontaut).

Gordes (Louis-Marie-Ârmand de Simiane de), évêque de Langres, VI, 229. II fait partie d’une nombreuse société qui vient passer quelques jours à Sully chez Tavannes, V, 477 et 478. Sa conduite à l’occasion d’un projet de mariage pour son neveu, VIII, 240 et a4i- D est à l’extrémité, X, 33i.

Gordes (/Y. de Simiane’, neveu

du précédent. On voudrait le marier avec la fille du comte de Gramont; il est à craindre qu’ on n’y réussisse pas, à cause de-la grande défiance et de la grande incertitude du futur, VIII, 240, 241 et note il. Gordes (M. de), peut-être François de Simiane, marquis de Gordes, frère de l’évêque, qui précède(voyeztomeVI,p. 124, note aa),n, S09; VI, 21, 208, 227 et Ï28. II dîne chez M. de Valavoire, II, 5n. Ce qu’il dit du siège d’Orange, III, 375 et 276, 281. Mme de Sévigné l’attend avec impatience pour avoir des nouvelles de sa fille, VI, 164 et 65, l69-

GotmP.î1*), nom de peuple, XI, a3o,

Goupil, nom d’îasirame, II, 41. Goukdon DE Hontely (Henriette dame de), dame d’atour de Madame de Bavière, duchesse d’Orléans. Haine que celle-ci a pour elle, in, 181. Monsieur voudrait lui substituer Mlle de Grancey, III, 247. La Brinvilliers l’accuse, dit-ou, d’avoir empoisonné Madame Henriette, IV, So4; rien n’es* plus faux, IV, 5o4, 5o6 et 507. Goiîbet (Renée), fille de César Gouret, seigneur de Cranhac. Manière expéditive dont le duc de Chaulnes la marie avec du Guesclin; elle est fort riche et fort jolie, IX, 78 et 79. Goueville (Jean Hérault de), d’abord valet de chambre du duc de la Rochefoucauld, puis factotum de l’hôtel de Condé, et enfin conseiller d’État, auteur des mémoires, II, 171, 172,8 06; 111,20g, 239, 277, 4oo; V, iS, 21; VII, 354. Services qu’il rend, à Glian-