Page:Sade - Histoire secrète d’Isabelle de Bavière, reine de France, Pauvert, 1968.djvu/460

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Encore qu’on connaisse depuis longtemps l’existence de l’Histoire d’Isabelle de Bavière, et que depuis longtemps on y reconnaisse et le style et l’esprit vigoureux de Sade, son attribution restait hypothèse. Aujourd’hui tous les doutes sont levés sur la glorieuse paternité de ce texte qui, bien que « très éloigné du roman… n’est pas tout à fait de l’histoire ». Sade, historien, reste fidèle, et jusqu’au bout (il écrit Isabelle dans sa soixante-douzième année, et en corrige le manuscrit quelques jours avant sa mort), à son univers. Ainsi, dit son biographe Gilbert Lely, « l’inconduite d’Isabelle, ses méfaits politiques, ne pouvaient suffire à électriser l’imagination de M. de Sade. Il fallait de toute nécessité qu’à ces objets peu effrayants s’ajoutassent les plus infâmes trahisons, le sacrilège, la dépravation, l’infanticide, le meurtre… Que de traits, chez la Bavaroise telle que Sade la conçoit, s’inscrivent dans la fascinante horreur du personnage de Juliette ! »

Isabelle de Bavière prend enfin place dans la collection des Œuvres Complète de Sade ; c’en est le trente-et-unième, et provisoirement dernier volume : l’avenir peut en effet nous apporter d’autres découvertes aussi rares.