Page:Saint-Just - Œuvres complètes, éd. Vellay, I, 1908.djvu/286

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



VIII

ESPRIT DE LA RÉVOLUTION
ET DE LA CONSTITUTION DE FRANCE


L’Esprit de la Révolution parut en 1791, en un volume in-8° de viii-174 pages, à Paris, chez Beuvin, libraire, rue de Rohan, n" 18. Le titre complet de l’ouvrage était celui-ci : Esprit de la Révolution et de la Constitution de France, par Louis-Léon de Saint-Just, électeur au département de l’Aisne pour le canton de Blérancourt, district de Chauni. A la première page, était inscrite, en épigraphe, cette citation de Montesquieu : « Si je pouvais faire en sorte que tout le monde eût de nouvelles raisons d’aimer ses devoirs, son prince, sa patrie, ses lois, qu’on put mieux sentir son bonheur… je me croirais le plus heureux des mortels ». Barère, dans ses Mémoires (iv, p. 407), dit à propos de cet ouvrage : « Cet écrit fut distingué par les politiques éclairés de l’Assemblée constituante. L’édition fut épuisée en peu de jours ».


Avant-propos


L’Europe marche à grands pas vers sa révolution, et tous les efforts du despotisme ne l’arrêteront point.

Le destin, qui est l’esprit de la folie et de la sagesse, se fait place au travers des hommes et conduit tout à sa fin. La Révolution de France n’est point le coup d’un moment,