Page:Saint-Pol-Roux - Anciennetés, 1903.djvu/49

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Les Tribus alentour piochent du front la terre,
La contrition fume comme un encensoir.
Les Lévites enfin signalent de se taire
Car le Pontife blanc va parler au bouc noir.

Lors le vieillard massif clame selon le rite.
Sa tempête de cèdre et les dards de ses yeux
Troublent les chérubins qu’Oliab le Danite
Enta sur les tapis du mischkan précieux :

— « O bête, qui, parmi le parfum et le psaume,
Étales ton ordure digne du talon,
Va porter au désert les méfaits d’un royaume
Qui brigue la vertu des lys de Zabulon !