Page:Sainte-Beuve - Nouveaux lundis, tome 12.djvu/261

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Mercredi 5 mai 1869.

MADAME DESBORDES-VALMORE

SA VIE ET SA CORRESPONDANCE

(suivi ; in’ 11m.)

Il faut bien en venir pourtant aux hommages littéraires, à commencer par le plus magnifique et le plus royal de tous, celui de Lamartine. Lui seul en eut l’initiative, et un quiproquo y aida.’ Il y avait dans les dernières années de la Restauration un poëte errant et des plus bohèmes, Franc-Comtois d’origine ou à peu près, resté de tout temps provincial, voué à l’Épître laudative et à YÉIégie, d’une verve facile et un peu banale dans son harmonie coulante, Aimé De Loy. Il avait poussé son odyssée jusqu’au Brésil et en était revenu pour mourir pauvreen 18%. (Yest à ce poëte, de plus d’infortune et de malchance que de talent, qu’un jour MWValmore adressa des vers insérés dans un Keepsake, avec ces seules initiales : à m. A. n. 1.. -Mais A. n. 1‘., que pouvaient signifier de telles initiales à cette date, sinon le grand poëte