Page:Samain - Œuvres, t2, 1921.djvu/188

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Ton âme ? — ta science affreuse l’a tuée.
Ta raison ? — laisse là cette prostituée
Qui s’est donnée à tous, et qui n’a point conçu.

Mais Hélène aux bras blancs passe au loin sur la grève,
Et ton cœur, ton vieux cœur à la fin se soulève,
Devant le corps divin voilé d’un long tissu,

Vers le seul rêve humain qui n’ait jamais déçu.