Page:Samain - Œuvres, t2, 1921.djvu/209

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


La Peau de bête


 
Sous le premier péché courbant son front maudit,
Adam, sur qui pesait la main toute-puissante,
Avec ève, à son bras défaite et languissante,
S’éloignait à pas lents du jardin interdit.

Le jour allait finir ; à l’horizon livide
L’œil rouge du soleil palpitait dans du sang.
Les ombres s’allongeaient dans le soir menaçant,
Et la terre était nue, et le ciel était vide.