Page:Sand - Rose et Blanche ou la comédienne et la religieuse, Tome I, 1831.djvu/224

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


peut-être, que pour elle. La sœur d’Horace était en ce moment dans son château, à quelques lieues d’Agen ; c’était chez elle que les deux amis se rendaient ; mais y paraître avec Rose, c’était une entrée ridicule et inconvenante ; puis l’exposer pendant toute la route à l’embarras dû au rôle étrange qu’elle jouait vis-à-vis de Laorens, dans l’aventure de la nuit, c’était mal remplir les promesses de considération et de respect qu’il lui avait faites. Au contraire, confier Rose à des religieuses et l’envoyer ainsi à mademoiselle Cazalès, personne pieuse et hospitalière, en relation constante avec les sœurs de