Page:Sand - Theatre complet 4.djvu/119

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée





Scène VI


Les mêmes, MADAME DUBUISSON, CLÉONICE, DUBUISSON.




MADAME DUBUISSON, entrant par la gauche.

Eh bien, a-t-il dit son dernier mot ?


FRANÇOISE, haut.

Pas encore, mais voici le mien : j’épouse M. de la Hyonnais.


CLÉONICE, embrassant Françoise.

Ah ! que vous êtes gentille !


MADAME DUBUISSON.

Oui, oui, bien bonne personne !


DUBUISSON, au fond.

Allons, on fera peut-être les deux noces ensemble !

Il descend à droite.

LE DOCTEUR, allant à Henri.

Tu pleures ?


HENRI.

Ah ! que ne suis-je resté pauvre !


LE DOCTEUR.

Tu n’aurais jamais su être pauvre !


HENRI.

Aimé d’elle, j’aurais aimé le travail !


LE DOCTEUR.

Non ! cet amour-là est une grâce au commencement, une récompense à la fin ; et qui a repoussé l’une ne reçoit pas l’autre !


DUBUISSON.

Certainement, certainement ! M. le comte fera un beau mariage, un mariage d’argent !