Page:Sand - Theatre complet 4.djvu/307

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



MARGUERITE, à Anna.

Viens, toi qui t’es donnée à moi d’inspiration ! Tu m’as aimée ! et tu m’as plu à première vue ! C’est ta bonne conscience qui parlait par tes beaux yeux. Viens, pauvre fille qui as souffert avec courage ; nous ne voulons plus que tu nous quittes.


ANNA, éperdue.

Ah ! mon Dieu !


CYPRIEN.

ma bonne mère !


MARGUERITE.

Toi ! tu m’as prouvé que tu étais digne d’elle, assez fort pour la protéger et faire respecter ton choix. Demande-la à ton père, il sait qu’à présent tu es un homme !


DES AUBIERS, embrassant Anna.

C’est vrai ! c’est vrai, Marguerite !

Cyprien tombe aux genoux d’Anna.



FIN DE MARGUERITE DE SAINTE-GEMME.