Page:Sand - Theatre complet 4.djvu/467

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



LA MARQUISE, tenant Caroline dans ses bras.

Dis-moi que tu l’aimes !


CAROLINE.

Ah ! de toute mon âme !

Urbain lui baise la main, la relève et la conduit près de Diane.

LA MARQUISE, se tournant vers le duc.

Et toi, je t’ai fait bien du mal ?


LE DUC.

Ne recommence pas, maman ; ça fait vieillir.


DIANE.

Bah ! vous n’avez que vingt ans.


LE DUC.

Au fait, c’est juste ; il y en a vingt à recommencer.


DUNIÈRES.

À recommencer ?


LE DUC.

Tout autrement, Dunières, tout autrement.



FIN DU TOME QUATRIÈME