Page:Savinien de Cyrano de Bergerac - Les Œuvres Diverse de Mr de Cyrano de Bergerac.djvu/357

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
35
COMEDIE.


CHASTEAUFORT.

Malheureux excommunié, voila bien du haut ſtile.


GAREAU.

Monſieu de Marſilly m’apelet bien ſon baſtar. Il ne s’en eſt pas fally l’eſpoiſſeur d’un tornas qu’il ne m’ait fait apprenty Conſeillé. Vien-ça, ce me fit-il une fois, gros fils du Putain, car i’eſquions tout comme deux frères ; ie veux, ce fit il, que tu venais, ce fit-il, autour de moy, ce fit-il, dans la Turquiſe, ce me fit-il. O ! ce l’y fis-je, cela vous plaiſt â dire : Non-eſt, ce me fit-il. O ! ſi eſt, ce l’y fis-je. O ! ce me fis-je à par moy : Eſcoute Iean, ne faut point faire le bougre, faut ſauter. Dame ie ne feſy point de difigurance davantage ; ie me bouty avec ly cahin caha, tout à la maxite Françoaſe. Mais quand on g’ny eſt, on g’ny eſt. Bonne-fy pourtant ie parauſſy un ſot baſquié, un ſot bafquié ie parauſſy ; car Martin Binet… Et y à propos Denis le Balafre ſon onque, ce grand ecné, s’en venit l’autre iour la remontée lantarner environ moy. Ahi ma foy, ma foy, ie penſe que Guieumarcy, ie vous l’y ramenis le pus biau chinfregniau ſus le mouſtafa, qu’oul l’y en demeury les badigoines eſcarbouillées tout avaux l’hyvar. Que Guiebe auſſi ! Tous les iours que Guieu feſet, ce bagnoquier la me