Page:Say - Mélanges et correspondance d’économie politique.djvu/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tant : 1o Qu’il y aurait des droits d’entrée dans toutes les villes closes ; 2o que Dupont de Nemours en rédigerait le projet, puisque y trouvant beaucoup de difficultés, il mettrait plus de soin qu’un autre à les lever.

Il était dans mon caractère de refuser net cette mission ; mais je songeai qu’à mon refus quelque échappé de la régie générale saisirait cette occasion d’accabler sans mesure le commerce, et de passer pour un grand financier parce que son travail produirait beaucoup. Je me mis donc à l’ouvrage. Je fis entrer dans mon plan tout ce que je pus y mettre de précautions pour qu’il fût moins vexatoire ; et le jour où il fallait présenter mon rapport à la tribune, j’y improvisai une préface où j’exposai avec bonheur : 1o l’injustice d’imposer sur des marchandises de même nature dont la qualité plus ou moins précieuse ne pouvait être distinguée, des taxes qui seraient légères sur la consommation du riche (laquelle est toujours dans les meilleures qualités), pesantes sur celle du pauvre, qui ne pouvait atteindre qu’aux qualités inférieures ; 2o l’injustice, non moins grande, de faire payer la même taxe aux productions nées à peu de frais sur un terrain favorable, et à celles qui, nées sur un terrain ingrat, avaient occasionné de fortes dépenses,