Page:Schelle - Le Docteur Quesnay.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


de ses succès jusqu’à son déclin ; mais nous n’avons dit de ses origines que ce qui était indispensable à notre exposé.

Depuis lors, un nombre considérable de publications ont paru sur les Physiocrates en France et hors de France. Nous avons nous-même, on nous pardonnera de le signaler, abordé plus complètement que nous ne l’avions fait l’étude des origines de la Physiocratie dans diverses études et en particulier dans un volume : Vincent de Gournay.

Nous nous occupons maintenant de Quesnay. La connaissance de sa vie et de ses travaux est fertile en enseignements de tout genre.

D’abord chirurgien, il a soutenu contre la Faculté de médecine une lutte qui forme un des chapitres les plus curieux de l’histoire des monopoles professionnels.

Devenu brusquement médecin, attaché à la personne de Mme de Pompadour et à celle du roi, il se mit à plus de soixante ans à vouloir résoudre les question sociales les plus ardues, et à Versailles, dans le palais de Louis XV, il entreprit de détruire les méthodes gouvernementales en usage. Il