Page:Shakespeare, apocryphes - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1867, tome 3.djvu/44

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

de la cour des miracles, — nous reconnaissons désormais le poëte primitif dont Greene et Marlowe furent les camarades, l’auteur de David et Bethsabée, le compositeur de pastorales, le régulateur de mascarades, le chantre du Jugement de Pâris et de la Légende de Troie, l’un des prédécesseurs et des ennemis de Shakespeare.

Dès que nous avons reconnu cette curieuse figure, il nous devient plus facile de conjecturer quel peut être l’auteur de la Puritaine. Les initiales W. S., mises en tête de cet ouvrage, désigneraient-elles, comme le prétendent les critiques anglais, un certain Wentworth Smith, qui n’est guère connu des érudits que pour avoir collaboré avec les plus obscurs dramaturges du théâtre anglais ? Ou bien, comme le prétendaient en 1662 l’éditeur Chetwinde et en 1702 le commentateur Gildon, ces initiales ne seraient-elles que la signature abrégée de William Shakespeare ?

Délicate question qui divisera longtemps les experts.

La Puritaine a été imprimée pour la première fois en 1607, telle qu’elle avait été jouée par les enfants de Saint-Paul, par l’imprimeur G. Eld, le même imprimeur qui, soit dit en passant, devait, deux ans plus tard, prêter ses presses à la publication de Troylus et Cressida. Si la Puritaine a été effectivement écrite vers l’époque à laquelle elle a été publiée, c’est-à-dire vers 1607, il est infiniment probable qu’elle n’a pu être composée par Shakespeare, qui, fructueusement associé à la troupe de Burbage, se serait sans doute bien gardé de travailler pour une compagnie rivale. Mais si, comme je le crois, la première représentation de la Puritaine est antérieure d’environ vingt ans à sa publication par la voie de la presse, rien n’empêche d’admettre que cette pièce ait été composée par le jeune Shakespeare, avant que celui-ci fût exclusivement attaché à la troupe de Burbage. Ce qui me fait croire que la Puritaine a été écrite avant 1589, — l’année où le théâtre des Enfants de Saint-Paul