Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1865, tome 1.djvu/281

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
HAMLET

— Les voici qui viennent voir la pièce. Il faut que j’aie l’air désœuvré.

À Horatio.

— Allez prendre place…

Marche danoise. Fanfares.


Entrent le Roi, la Reine, Polonius, Ophélia, Rosencrantz, Guildenstern et autres.


LE ROI

Comment se porte notre cousin Hamlet ?

HAMLET

Parfaitement, ma foi ! Je vis du plat du caméléon : je mange de l’air, et je me bourre de promesses. Vous ne pourriez pas nourrir ainsi des chapons.

LE ROI

Cette réponse ne s’adresse pas à moi, Hamlet ; je ne suis pour rien dans vos paroles.

HAMLET

Ni moi non plus, je n’y suis plus pour rien.

À Polonius.

Monseigneur, vous jouâtes jadis à l’Université, m’avez-vous dit ?

POLONIUS

Oui, monseigneur ; et je passais pour bon acteur.

HAMLET

Et que jouâtes-vous ?

POLONIUS

Je jouai Jules César. Je fus tué au Capitole ; Brutus me tua.

HAMLET

C’était un acte de brute de tuer un veau si capital… Les acteurs sont-ils prêts ?