Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1865, tome 1.djvu/70

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

la troupe de Blackfriars. Selon toute vraisemblance, les paroles de Gilderstone ont donc été dites à l’époque où le jeu de ces enfants était une nouveauté, c’est-à-dire vers 1584. À l’appui de cette conclusion, on ne peut s’empêcher de remarquer, tout au moins comme une coïncidence frappante, que le fils que Shakespeare eut de sa femme Anne en cette même année 1584, reçut le nom d’Hamlet. On lit, en effet, sur les registres baptismaux de l’église paroissiale de Stratford-sur-Avon l’inscription suivante :


2 février 1584. Hamlet et Judith[1], fils et fille de William Shakespeare.


Faut-il voir dans le choix de ce nom étrange, Hamlet, une preuve de l’admiration que Shakespeare ému par le récit de Belleforest, éprouvait déjà pour le héros futur de son drame ? ou bien, en plaçant son enfant sous l’invocation du Brutus danois, William avait-il une pensée plus tragique encore ? Accablé de ses propres misères et des misères de sa famille, écrasé du poids de la tyrannie sociale, découragé de l’existence, songeant peut-être au suicide, William a-t-il voulu par ce baptême léguer au fils qui devait lui survivre une sorte de mission vengeresse ? Ce sont là des questions qui échappent à la recherche humaine et dont l’âme immortelle du poëte a emporté le secret.

Si ces conjectures sont fondées, Hamlet, composé vers 1584 dans sa forme primitive, doit être regardé comme une des premières créations de Shakespeare, alors âgé de vingt ans. L’auteur nous a dit lui-même dans ses Sonnets que ce fut la misère qui l’obligea à travailler pour le théâtre.

  1. Hamlet et Judith étaient jumeaux.