Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1872, tome 8.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

furent assassinées. Le peuple triomphant exerçait cette année-là les droits régaliens. — La France n’était guère plus tendre aux juifs que l’Angleterre. Pour les empêcher d’échapper à l’expropriation par l’abjuration, saint Louis fait confirmer par le synode de Melun l’édit qui confisque au profil du seigneur les biens de tout israélite converti. En même temps, par une atroce contradiction, le pieux roi permet, à Paris et dans les provinces, l’égorgement de tous les israélites qui refusent de se convertir. En Brie, en Touraine, en Anjou, dans le Poitou et dans le Maine, deux mille cinq cents juifs furent massacrés. Cela eut lieu pendant la semaine de Pâques de l’an de grâce 1238, c’est-à-dire, si je ne me trompe, trois cent trente-quatre ans avant la Saint-Barthélémy. On le voit, ce n’est pas seulement par la date que Louis IX doit prendre rang avant Charles IX. Les Valois soumettaient les juifs à un système savant de déprédations périodiques : tour à tour ils les chassaient après les avoir dépouillés et les rappelaient pour les dépouiller encore : c’étaient des coupes réglées. — Les rois catholiques faisaient valoir les réprouvés aussi ingénieusement que les rois très-chrétiens. Ils les spoliaient, puis les laissaient s’enrichir et les spoliaient encore. L’intègre Torquemada mit fin à cette exploitation sanglante : il réclama de Ferdinand l’expulsion à perpétuité de tous les juifs qui n’auraient pas abjuré avant quatre mois. Les juifs avertis offrirent au roi trente mille ducats pour qu’il consentît à les garder. Ferdinand hésitait à signer le décret, quand le moine entra un crucifix à la main, et s’écria : « Judas Iscariote a vendu son Dieu pour trente deniers, vous, vous allez le vendre pour trente mille ! « Le roi signa, et, au calcul de Mariana, huit cent mille Hébreux s’expatrièrent. — Que devinrent-ils ? Demandez-le à la misère, à la détresse, à l’épidémie,