Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 1.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


bas, fixé sur un traîneau et tiré par des chiens, passer au nord, à la distance d’un demi-mille : un être, qui avait la forme d’un homme, mais qui paraissait d’une stature gigantesque, était assis dans le traîneau et guidait les chiens. Nous observâmes, avec nos télescopes, la rapidité de la course du voyageur, jusqu’à ce qu’il fût perdu au loin parmi les inégalités de la glace.

» Cette vue excita parmi nous un étonnement dont nous ne pûmes nous rendre compte. Nous pensions être éloignés de terre de plusieurs cents milles ; mais cette apparition sembla prouver que la distance n’était réellement pas aussi grande que nous avions