Page:Siefert - Les Stoïques, 1870.djvu/72

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



SOTTO VOCE.

Tout bonheur que la main n’atteint pas n’est qu’un rêve.
JOSÉPHIN SOULaRY.

Le bonheur est un oiseau,
Veillons un doigt sur la bouche,
Le bonheur est un oiseau
Qui ne veut pas qu’on le touche.
L’homme n’a pas de réseau
Filé si fin au fuseau
Dont l’aspect ne l’effarouche.
Veillons un doigt sur la bouche,
Le bonheur est un oiseau.

L’oiseau vient, passe & nous fuit.
Soyons heureux sans le dire,
L’oiseau vient, passe & nous fuit,
Ce jeu-là nous est martyre.