Page:Spyri - Encore Heidi, 1882.pdf/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 14 —

d’abord destiné à Pierre qui n’avait jamais rien d’autre que son pain et son fromage ; mais elle avait changé d’idée en réfléchissant que Pierre, dans sa joie, pourrait bien dévorer le saucisson tout d’une fois ; aussi avait-elle décidé de l’envoyer à la mère Brigitte qui en couperait d’abord un bon morceau pour elle et pour la grand’mère et donnerait le reste à Pierre en livraisons successives. Il y avait encore un sac de tabac pour le grand-père qui aimait tant à fumer sa pipe le soir devant le chalet. Enfin venaient une quantité de petites boîtes, de petits sacs, de petits paquets mystérieux que Clara s’était particulièrement amusée à rassembler et dans lesquels Heidi trouverait toutes sortes de surprises qui lui causeraient la plus grande joie.

L’œuvre compliquée de l’emballage ayant été menée à bonne fin, l’énorme paquet fut déposé sur le plancher, prêt à partir, et Melle Rottenmeier le contempla plongée dans de profondes réflexions sur l’art d’emballer, tandis que Clara le regardait fort satisfaite en se représentant les sauts de joie et les exclamations de Heidi quand elle le recevrait. Puis