Page:Stendhal - Promenades dans Rome, I, Lévy, 1853.djvu/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


©2 ŒUVRES DE STENDHAL.

tous les gens riches de Rome lui faisaient la cour pour avoir quelque chose de sa main. Un peu avant sa morl, Âgoslino Ghigi, riche banquier, obtint qu’il peindrait les aventures de Psyché dans ce charmant petit palais, sur les rives du Tibre, où nous sommes maintenant. Raphaël vécut au milieu du bruit des armes. Dans sa jeunesse, un tyran à la Machiavel régnait à Pérouse, et la bataille de Marignan est de 4515. Grotta-Ferrata, 50 août. — On trouve dans ce moment une société charmante dans les palais qui occupent les plus jolis sites de la montagne de Frascati. Il nous arrive souvent de ue pas aller à Rome et de rester à la campagne. Bier soir il y avait à la villa Aldobrandini un homme d’esprit qui arrive de Naples, M. Melchior fiioja. ce Pour la Galabre actuelle, nous a-t-il dit, ce sont des bois d’orangers, des forêts d’oliviers, des haies de citronniers. » M. Melchior Cioja nous a fait passer une soirée charmante. 11 nous parlait de la Galabre, de Naples, de la Grèce ; car la Galabre est aussi grecque que i’Ëpire. Les habitants ont le front grec, le mouvement des yeux, le nez grecs. M. Perronli a été chef de bataillon dans les troupes françaises. Sa bravoure est prouvée par cent combats ; il a commencé sa carrière par être condamné à mort en 1800 ; il ne se vante de rien que d’être esprit fort. De ses batailles, pas un mot ; mais, outre qu’il sait par cœur le Compère Matthieu, la Jeanne de Voltaire, etc., dont il cite des fragments, il a toujours quelque nouvelle raison qu’il vous explique, pour prouver que, cinq minutes après la mort, on est tout juste aussi avancé que cinq minutes avant de naître. Le sort a voulu que cet esprit fort se soit trouvé dernièrement à Naples le jour d’une des fêtes de saint Janvier. Par malheur, lui et plusieurs de ses amis se laissèrent entraîner dans la cathédrale de Naples, an milieu de