Page:Sue - Les mystères de Paris, 8è série, 1843.djvu/238

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


poing si précipités qu’on eût dit la batterie sonore d’un marteau sur une enclume.

L’homme au bonnet bleu, qui n’était autre que le Chourineur, ajouta, en redoublant la rapidité de son martelage sur la tête du Squelette :

– C’est la grêle de coups de poing que M. Rodolphe m’a tambourinés sur la boule !… je les ai retenus.

À cette agression inattendue, les détenus restèrent frappés de surprise, sans prendre parti pour ou contre le Chourineur. Plusieurs d’entre eux, encore sous la salutaire impression du conte de Pique-Vinaigre, furent même satisfaits de cet incident qui pouvait sauver Germain.

Le Squelette, d’abord étourdi, chancelant comme un bœuf sous la masse de fer du boucher, étendit machinalement ses deux mains en avant pour parer les coups de son ennemi ; Germain put se dégager de la mortelle étreinte du Squelette et se relever à demi.

– Mais qu’est-ce qu’il a ? À qui en a-t-il donc, ce brigand-là ? — s’écria le Gros-Boiteux ; et, s’élançant sur le Chourineur, il tâcha de