Page:Tavan - Méthode pratique d'orchestration symphonique.djvu/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 43 —

Cor Anglais (en Fa)

La partie de Cor Anglais s’écrit en clef de Sol

Le Cor Anglais est en quelque sorte un Hautbois de dimension beaucoup plus grande ; il a la même étendue et le même doigté ; tous les Hautboïstes savent se servir de cet instrument qui du reste, n’est joué que par eux. Il est en Fa et au même diapason que le Cor en Fa. Il résonne donc une quinte plus bas que le Hautbois, et que la note écrite. Par conséquent il faut écrire cette partie une quinte au-dessus de son diapason. Pour le travail de l’orchestration, supposez la clef d’Ut 2me ligne, comme s’il s’agissait du Cor en Fa.

On ne l’emploie guère qu’en Solo expressif.

Son timbre est mélancolique, parfois triste, douloureux, pénétrant.

Un beau solo de Cor Anglais produit toujours une grande sensation, c’est un bel instrument qu’il faut savoir employer à propos.

45



\new PianoStaff <<
  \new Staff = "clefs supposées et réelles" {
    \relative c' {
      \cadenzaOn
      \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f

      \clef mezzosoprano s2^"Etendue." \set Staff.forceClef = ##t \clef treble
      c4^"Cors Anglais." d e f g_"Unisson." a b c d e f g a b c d e f \bar "||"
    }
  }
  \new Staff = "unisson avec l'orchestre" {
    \relative c {
      \key c \major
      \cadenzaOn
      \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
      \set Staff.printKeyCancellation = ##f
      \once \override Staff.Clef #'stencil =##f

      s2 \set Staff.forceClef = ##t \clef treble
      f4^"Effet." g a bes c d e f g a bes c d e f g a bes
    }
  }
>>
Plus le Si Bécarre.svg grave

Cet instrument, comme la Harpe et la Trompette, n’est guère employé que dans la Grande Musique Symphonique et dans les Opéras.

Englische Linie.svg

Divers Instruments très rarement employés à l’Orchestre

Clarinette-Basse, ou grande Clarinette en si Bémol.svg. Elle s’écrit en clef de sol, elle rend une octave plus bas que la Clarinette si Bémol.svg, et une neuvième majeure au-dessous des notes écrites (on suppose la clef d’Ut 4me).

Son timbre est sonore et majestueux.

Il ne faut pas lui donner des traits trop rapides, quoique son étendue et son doigté soit le même que celui de la Clarinette ordinaire.

On ne l’emploie le plus souvent qu’en Solo, et dans les Très grands orchestres seulement.