Page:Théâtre de Plaute, Panckoucke, tome 2.djvu/161

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ARGUMENT ACROSTICHE


ATTRIBUÉ


à PRISCIEN LE GRAMMAIRIEN.

Mnésiloque est épris d’un amour violent pour Bacchis. Son père l’envoie à Éphèse recouvrer une somme d’argent. Bacchis s’en va en Crète, et rencontre sa sœur. Elle revient ensuite à Athènes. Mnésiloque, pendant son voyage, écrit à Pistoclère de chercher son amante; puis, à son retour, il brouille tout, croyant qu’elle est infidèle. Mais ils prennent chacun la leur. Ils se procurent de l’argent pour se livrer ensemble à leurs plaisirs. Les deux vieillards, en voulant retirer leurs fils de la débauche, y tombent eux-mêmes.