Page:Thresor de la langue francoyse - 1606 - 1 - Nicot.djvu/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
CA CA 97

Il cache et cele en son cœur la grande tristesse qu’il a et tient enclos, Premit altum corde dolorem.

Pas cachez quand on n’y voit point de trasse, Cæca vestigia.

Qu’on ne sçauroit cacher, Quod obscurari non potest.

Hommes qui ne cachent, ou feignent et dißimulent rien, Aperti et simplices homines.

Caché, Delitens, Abditus, Absconditus, Abstrusus, Occultus, Conditus, Reconditus.

Qui est caché, Retrusum atque abditum.

Serré et caché, Clandestinus.

Maladie cachée, Cæcus morbus.

Fort caché et obscur, Perconditus.

Froument caché, et entassé, Clausum et compressum frumentum.

Tout lieu où on se cache et retire, Latibulum.

Vne cachette, Latebra, latebræ, siue Latebræ, latebrarum.

Un lieu plein de cachettes, Locus latebrosus.

En cachette, Clam, Clandestino, Ex occulto, In occulto, Latenter, Furtiue, Furtim, Latebrose.

Faire quelque chose en cachette, et en secret, Occulte facere.

Qui est fait en cachette et par emblée, Furtiuum.

Il ne le fait pas en cachette, n’en secret, Neque id occulte fert.

Cachement, Occultatio.

Cachet, m. acut. C’est un petit seel particulier aux armes, et devises de chasque particulier, dont les lettres missives sont cachetées avec cire, lacre, ou autre chose gluante, Sigillum, quasi paruum signum. Parce qu’en iceux cachets estoient gravées les effigies d’aucunes bestes. selon l’entreprinse, devise, ou blason de celuy à qui estoit le cachet, ou bien l’effigie de luy mesme. Et d’autant qu’anciennement les anneaux ainsi armoiriez servoient à cela, on le pourroit rendre, Annulus obsignatorius. Et autrement Obsignatorium, ou Consignatorium. Autre chose est le cachet du Roy, dont nous disons les lettres du cachet: Car ce cachet-cy n’est autre chose que le nom du Roy en caracteres, ou matrices d’argent, gravans en blanc par impression sur le papier, ou sur le parchemin, duquel on use és lettres closes et patentes, esquelles le Roy ne signe de sa main. Lesquelles empreintes blanches d’iceluy cachet, sont par apres couvertes d’encre à traict imité avec la plume par le secretaire ou des commandemens, ou autre ayant droit et faculté de contresigner telles lettres. Et est la garde et exercice dudit cachet, au Connestable de France, ou autre seigneur favorisé du Roy, auquel il le veut commettre.

Un faux cachet, ou seau contrefait, Signum adulterinum.

Cacheter, Signare.

Cacheter des lettres, Signare, Obsignare literas, et epistolas, Consignare, Sigillare.

Une pierre à cacheter ou signer, Ectypa, Gemma. B.

Cacheté, Signatus, Obsignatus, Consignatus.

Il luy a envoyé le tout cacheté, Omnia consignata misit. Liu. lib. 23.

Cacidoyne, Pierre precieuse qu’on appelle Cacidoyne, Carchedonius, vel Calcedonius.

Grand Cad d’eau, Vehemens aquæ casus. C’est grande cheute d’eau, quand il tombe de la pluye à flac, et en grande abondance.

Vn Cadauer, C’est un corps mort, Cadauer huius cadaueris.

Cadeau, m. acut. Est une grande lettre capitale, tirée par maistrise de l’art des Escrivains, ou maistres d’Escriture, à gros traits de plume. Et si toute l’Escriture est de tels cadeaux, on l’appelle Escriture cadelée. Litera maiuscula, crassiore linearum ductu depicta.

cadeler

Cadeler, act. acut. Est faire un cadeau, Crassiore, ac maiusculo linearum ductu literam appingere.

Lettre cadelée, Maiusculus, ac crassior character.

cadenac

cadenac en Querci, Vxellodunum.

cadenat

Cadenat, m. acut. Est une sorte de seconde serrure, qui ne tient au coffre, pour rendre l’ouverture d’iceluy plus malaisée, Hamus. Ainsi le prend-on en la 14. Sat. de Juvenal. Außi le nom de Cadenat tient de Catena, comme fait Hamus außi. Mais Coelius Curio en ce passage là, lit Armis, et non Hamis. Dispositis prædiues hamis vigilare cohortem seruorum noctu Licinus iubet.

cadence

La Cadence, et mesure des mots, Volubilitas verborum.

cadene

Vne Cadene, Catena.

cadet

Cadet, m. acut. Est le puisné des freres qui sont nobles.

caduque

Caduque, Caducus.

Caen

caen, ville de Normandie, Cadomum, Inde Cadomensis.

cafard

Cafard, voyez Caphard.

caffa

Caffa, voyez Capha.

cagasangue

Cagasangue, Tormina, torminum, a Cacando sanguinem, Autrement caquesangue.

Subjet à telle maladie, Torminosus.

Qui engendre telle maladie, Torminale.

cage

Cage, f. penac. Est cette loge à mettre les oiseaux, bastie d’osier et de petits traversins de bois, ou de fil d’archal passé à travers tels traversins. Cauea. Le Languedoc et l’Italien approchent bien plus ce mot Latin, disant l’un Gabie, et l’autre Gabia. Troquans la muette en sa moyenne, et la consone v, en b, et la voyele e en i.

Une cage d’osier qu’on met devant les fenestres, Transenna.


Fenestres esquelles on met de l’osier au devant, qu’on appelle aujourd’huy une cage d’osier, Viminibus factæ fenestræ.

Enfermer et mettre en cage, Custodiæ tradere.

Ie te mettray en une cage, Dabo te in caueam.

Cageois, Est un Villageois, dit pour Casois, A casarum incolatu, Vicanus, Paganus. voyez Cagerote.

Cagerote, f. pen. Est une petite forme ronde, de trois ou quatre doigts de hauteur, faicte d'osier et de petites lames tenves de bois de chesne, où l'on met le laict caillé pour en faire formage, Forma casearia, calathus. Colum. lib. 7. cap. 8. Aussi le mot vient du Latin, Caseus. Comme si on disoit Caserotte. Mais le François tourne s, en g, tout ainsi qu'en cet autre mot Cageois, pour Casois, qui vient de casa, Latin. Car ne fait à recevoir l'opinion de ceux qui disent Cagerote estre diminutif de Cage. et l'Italien dit Cascio. Et le Portugais Queijo, dudit mot Caseus, Latin, et le Castillan Cuajo, pour le caillé dont le fromage se fait en la Cagerote. Or dit Festus que Caseus est dit a coëundo.

Cagnard, Cagnardier.

Cagot, usez des locutions de Hypocrite.

Cahot, Cahots, sont les sauts que fait un chariot ou charrette roulant en chemin mal uni, Subsultus curules.

Cahoter faire des cahots, Subsultare.

Cahute, ou cahutelle, Casa.

Caille, f. penac. Est ce petit oiseau grivelé de pennage, qui repaire dans les bleds, laquelle se paist d'hellebore, herbe venimeuse, et spasmeuse, et à cette occasion plusieurs en refuyent le manger. Elle est de chaude complexion, dont est procedé le Proverbe, Estre chaut comme une caille: Si que l'usage de telle chair engendre le sperme. Cet oiseau ne fait l'hyver où il a fait l'esté, ains passe d'un païs à autre, comme se voit en la coste de mer de Gayete, par où passent à si grandes troupes, venans de l'Isle de Ponzo, que les Fregates et autres moindres vaisseaux singlans par là, encourent souvent danger et fortune par le grand Choc, que telles hardes de cailles traversans la mer, donnent aux voiles d'iceux vaisseaux, duquel long voler (ores qu'elles au partir de ladite Isle, empietent une buchette chacune, à la faveur de laquelle en leur lassitude se reposent quelque peu sur la mer) elles sont si eslourdies, que arrivées à la Falaise de ladite coste, se laissent prendre à la main. Et y en fait-on si grande prinse par nuict, à tout de grandes pantieres de toile blanche, que la ferme de ce en est tres-grosse. L'Italien dit Quaglia. l'Espagnol retient le Latin, disant: Codorniz. acut.

Le roy des cailles, Glottis, Glottidis.

Caillé, m. acut. substantif. Est appelé le laict, quand il est prins ensemble par la force de la presure, dont apres on fait les fromages. Lac coagulatum. Toutesfois le François tire ce mot caillé de Coagulum. Comme aussi font l'Espagnol, disant: Cuajo, et l'Italien Quaglio. Le Lāguedoc dit caillat, m. acut. De mesme source, et en substantif. Là où cuaiado, Espagnol, et Quagliato, Italien sont adjectifs, coagulatus.

Caillée, m. ac. adject. Est ce qui est prins ensemble en masse, qui estoit liquide auparavant. Coagulatus. Ainsi dit-on le lait estre caillé, Lac coagulatum, et le sang estre caillé, Sanguis coagulatus. L'Espagnol dit de mesme, cujado, et l'Italien Quagliato, et le Languedoc, caillat. acut.

Caillée, f. pen. voyez caillé, adjectif, coagulata.

Cailler, acut. signifie se prendre et s'espaissir en masse ce qui estoit liquide auparavant. coagulari. Comme le laict se caille, Lac coagulatur. Car il importe energie et action sur la chose mesme qui caille. Si que ayant terminaison active, il a signification passive. L'Espagnol dit cuajar, et l'Italien Quagliar, ainsi que le Languedoc dit aussi caillar, acut. Le tout provenant de coagulare, Latin.

Caillebotes, voyez cailler.

Cailleboteux. Lieux cailleboteux, Locus lapidibus confragosus.

Cailler, coagulare.

Caillé, Coagulatus, Concretus.

Estre caillé, ou Se cailler, Coagulari, Concrescere.

Caillebotes, Lac coagulatum.

Caillette De mouton, Scrotum veruecinum.

Pommes de Caillio, Poma callionia.

Pommes de Caillorosat, Poma Rhodocallionia, quæ etiam Dominica dicuntur.

Caillou. a Calculus, Cautex, Saxum, Silex.

Caillou uni et poli en l'eau par succession de tēps, Attritus lapillus vnda.

Lieux où il y a force cailloux, Saxosus locus, Saxetum. Locus calculosus.

Qui est fait de cailloux, ou de pierres, Saxæus.

Quand il pleut cailloux, Imber lapideus.

Cailloëux, Qu'on dit aussi Cailloteux, m. acut. Qui est farci de cailloux, comme champ cailloëux, Ager lapidosus.

Cailloëuse, et cailloteuse, f. pen. Lapidosa.

Caimand, Mendicus, Coactor, stipis.

Caimander, et amasser à la boiste, Cogere stipem, Mendicare.

Caion en Lionnois, est Porc en Francois.

caire, m. pen. Qu'on dit aussi par adjonction, le grand Caire à cause de sa grandeur. (Car les Rois d'Egypte, qui en la langue du pays sont appelez Sultans, ou comme nous prononçons Soldans) ont à l'envi l'un de l'autre aggrandi le circuit et pourpris de cette ville, si qu'elle est grande et peuplée à merveilles, et entourée de murs, ce que n'est nulle autre ville du pays, horsmis