Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol10.djvu/249

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ses qualités de général, mais peut-on en un pareil moment désigner un homme gâteux et aveugle, tout simplement aveugle ! Ce sera bien un général aveugle ! Il ne voit rien, il peut jouer à colin-maillard… Il ne voit absolument rien !

Personne n’y contredit.

Le 24 juillet, c’était tout à fait exact, mais le 29, Koutouzov reçut le titre de prince. Ce titre pouvait signifier aussi qu’on voulait se débarrasser de lui ; c’est pourquoi le raisonnement du prince Vassili continuait à être juste, bien qu’il ne se hâtât plus maintenant de l’exprimer. Mais le 8 août, un comité composé du général feld-maréchal Saltikov, d’Araktchéiev, de Viazmitinov, de Lapoukhine et de Kotchoubé était réuni pour discuter les affaires de la guerre. Le comité décida que l’insuccès provenait du désaccord, et, bien que les membres du comité sussent l’empereur assez mal disposé envers Koutouzov, après une courte délibération, il fut décidé de faire nommer Koutouzov commandant en chef. Le même jour, Koutouzov était nommé généralissime de toutes les armées de tous les pays occupés par les troupes.

Le 9 août, le prince Vassili se rencontrait de nouveau chez Anna Pavlovna avec l’homme de beaucoup de mérite. L’homme de beaucoup de mérite faisait sa cour à Anna Pavlovna parce qu’il désirait être nommé curateur d’un établissement d’enseignement de jeunes filles. Le prince Vassili rentra