Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol10.djvu/431

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XXIX

En revenant d’un second parcours des lignes, Napoléon dit :

— Les échecs sont placés, le jeu commence demain.

Il ordonna de préparer un punch et appela Beausset. Il commença avec lui une conversation sur Paris et sur quelques changements qu’il avait l’intention de faire à la maison de l’impératrice. Il étonnait le préfet par sa mémoire de tous les petits détails de la Cour.

Il s’intéressait à de petites choses, plaisantait Beausset de son amour des voyages et bavardait négligemment, comme le fait un chirurgien célèbre, sûr de soi, pendant qu’il relève ses manches et met son tablier et qu’on attache le malade sur le lit. — « Toute l’affaire est entre mes mains et dans ma tête elle est nette et claire. Quand il faudra commencer, je le ferai comme personne et maintenant