Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol10.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



IX

Le prince André arriva à la fin de juin au quartier général de l’armée. Les troupes de la première armée, celle où se trouvait l’empereur, étaient dispersées dans le camp fortifié proche de Drissa. Les troupes de la deuxième armée reculaient en tâchant de s’unir à celles de la première, de laquelle, disait-on, elles étaient séparées par des forces françaises.

Tous étaient mécontents de la marche générale des affaires militaires dans l’armée russe, mais personne ne songeait même au danger de l’invasion des provinces russes ; personne ne supposait que la guerre pourrait être portée plus loin que les provinces de la Pologne occidentale.

Le prince André avait rejoint, au bord de la Drissa, Barclay de Tolly auquel il était attaché. Comme il n’y avait pas un seul grand bourg ou village dans les environs du camp, les nombreux