Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol13.djvu/122

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


essaie de faire le projet : dans le sens de délimitation des matières d’enseignement. La circulaire du ministre de l’Instruction publique relative aux écoles du dimanche a été publiée dans ce sens. Dans le même sens est faite l’observation d’après laquelle tout ce qui n’est pas spécifié dans les trois lignes précédentes du programme ne peut être enseigné qu’avec l’assentiment des autorités scolaires. Dans le même sens préventif sont rédigés les articles 59, 60 et 61, selon lesquels les méthodes elles-mêmes de l’enseignement et les manuels employés pour l’enseignement de ce programme inapplicable et très étroit doivent être définis par le ministère de l’Instruction publique.

Je ne dis pas que c’est injuste, que c’est nuisible au développement de l’instruction, que cela exclut la possibilité pour le maître de prendre un véritable intérêt à sa tâche, et prête à d’innombrables abus (il suffit que l’auteur du programme ou du manuel se trompe une fois, et cette faute devient obligatoire pour toute la Russie), je dis seulement que tout programme pour l’école populaire est absolument impossible, et que tous les programmes pareils ne sont que des mots, des mots, des mots… Je comprends le programme qui définit le devoir que prend sur soi le maître ou le pouvoir qui fonde l’école. Je comprends qu’on puisse dire à la commune et aux parents : « Moi, le maître, j’ouvre une école et m’engage à enseigner à vos enfants telle ou