Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol13.djvu/281

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




QUI DOIT ENSEIGNER



L’ART LITTÉRAIRE ET À QUI ?





l’enseignerons-nous aux enfants des paysans ou les enfants des paysans nous l’enseigneront-ils ?


Dans le quatrième numéro de la revue Iasnaïa-Poliana, par une erreur de la rédaction on a publié dans la section des œuvres des enfants : « Comment on a effrayé un enfant à Toula. » Ce petit récit n’est pas composé par un élève mais par le maître, d’après un rêve qu’il eut et raconta aux enfants. Quelques lecteurs qui suivent la revue Iasnaïa-Poliana ont exprimé leur doute que ce récit appartienne à un élève. Je me hâte de m’excuser de cette erreur et je profite de l’occasion pour faire remarquer qu’un faux de ce genre est impossible. On remarque cette nouvelle non parce qu’elle est meilleure mais parce qu’elle est pire, incomparablement pire que tous les récits des enfants. Toutes les autres nouvelles appartiennent aux enfants eux-