Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol13.djvu/442

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L’HISTOIRE ET LA GÉOGRAPHIE

Après avoir terminé l’Ancien Testament, je suis arrivé naturellement à l’idée d’enseigner l’histoire et la géographie, que, jusqu’à présent, on enseigne dans toutes les écoles primaires et que moi-même avais étudiées. En outre, l’histoire des Hébreux et de l’Ancien Testament m’avait semblé inciter naturellement les enfants aux questions : Où ? Comment ? Dans quelles conditions se passaient tels ou tels événements ? Qu’est-ce que l’Égypte ? Pharaon ? Les rois assyriens ? etc.

J’ai commencé l’histoire, comme on le fait toujours, par l’histoire ancienne, mais ni Mumsen, ni Dunker, ni tous mes efforts ne m’aidaient à la rendre intéressante. Les élèves ne s’intéressaient nullement à Sésostris, aux Pyramides d’Égypte, aux Phéniciens… J’espérais que des questions comme celle-ci : Quels peuples avaient des rapports avec les Hébreux et où vécurent et émigrèrent