Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol13.djvu/446

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les uns contre les autres. Un jour, les Normands ont attaqué les Slaves, les ont vaincus et leur ont imposé un tribut. Ensuite ils dirent : « Pourquoi vivons-nous ainsi ? Choisissons un prince qui nous gouvernera. » Ils ont choisi Rurik et ses deux frères Sinéous et Trouvor. Rurik s’installa à Ladoga, Sinéous à Isborsk chez les Krivitchi et Trouvor au Lac-Blanc. Ensuite les frères de Rurik moururent. Il prit leur place.

« Ensuite Ascold et Dir sont allés en Grèce. Ils arrivèrent à Kiev et dirent : « Qui règne ici ? » Les habitants répondirent : « Ils étaient trois, Kiy, Stchek et Khoriv, mais ils sont morts. » Ascold et Dir leur ont dit : « Voulez-vous de nous pour rois ? » Le peuple y consentit et commença à leur payer des impôts.

« Ensuite Rurik a ordonné de construire des villes et des forteresses et envoya des Boyards pour recueillir les tributs et les lui apporter. Rurik résolut d’aller faire la guerre à Constantinople avec deux cents bateaux, quand il fut près de cette ville, l’empereur n’y était plus. Le peuple pria Dieu, ensuite l’archevêque apporta les ornements de l’image de la Sainte Mère et les plongea dans l’eau : une tempête s’éleva et les bateaux de Rurik coulèrent. Très peu furent sauvés et Rurik revint chez lui et il mourut. Il ne laissait qu’un fils, Igor, qui était encore jeune. Oleg prit la place de Rurik. Il voulut conquérir Kiev. Il prit avec lui Igor et des-