Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol14.djvu/419

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’homme mange du pain, des pommes de terre. Qui les a fait croître ? Le soleil.

L’homme se nourrit de viande. Qui a nourri les animaux, les oiseaux ? L’herbe. Et l’herbe ? C’est le soleil qui l’a fait pousser.

L’homme construit une maison avec des pierres, des briques et de la chaux. Les briques et la chaux sont cuites au moyen du bois, et le bois, c’est le soleil qui l’a fait croître.

Tout ce qu’il faut aux hommes, tout ce qui sert directement à leurs besoins, c’est le soleil qui le leur procure, c’est la chaleur solaire qui s’y trouve. Le pain est nécessaire à tous parce qu’il est l’œuvre du soleil et qu’il recèle en lui beaucoup de chaleur solaire. Le blé chauffe qui le mange.

Le bois et les poutres sont nécessaires parce qu’ils recèlent de la chaleur. Qui achète du bois pour l’hiver, achète de la chaleur solaire ; en brûlant ce bois, l’hiver, c’est de la chaleur solaire qu’il produit dans sa maison.

Et, où il y a chaleur, il y a mouvement. Et tout mouvement provient de la chaleur, soit directement de la chaleur solaire, soit de la chaleur accumulée par le soleil dans le charbon, le bois, le blé, l’herbe.

Les chevaux, les bœufs tirent ; les hommes travaillent ; qui les fait mouvoir ? La chaleur. Et d’où leur vient cette chaleur ? De leur nourriture ; et cette nourriture, c’est le soleil qui l’a produite.