Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/415

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


conféré un brevet de magnanimité pour sa conduite envers sa femme.

Alexis Alexandrovitch salua froidement, et, baisant la main de sa femme, s’informa de sa santé.

— Il me semble que je vais mieux, répondit-elle en évitant son regard.

— Mais vous avez une animation fiévreuse, dit-il, accentuant ce dernier mot.

— Nous avons trop bavardé, dit Betsy. Je sens que c’est de l’égoïsme de ma part et je me sauve.

Elle se leva, mais Anna, en rougissant, la saisit rapidement par le bras.

— Non, restez, je vous prie. Je dois vous dire… ou plutôt à vous… dit-elle, s’adressant à Alexis Alexandrovitch.

Et la rougeur couvrit son cou et son front.

— Je ne puis ni ne veux rien vous cacher… dit-elle.

Alexis Alexandrovitch faisait craquer ses doigts et baissait la tête.

— Betsy m’a dit que le comte Vronskï désirait venir chez nous pour nous saluer avant son départ pour Tachkend.

Elle ne regardait pas son mari et se hâtait d’achever ce qu’elle avait à dire, quelque difficile que cela fût pour elle.

— J’ai répondu que je ne pouvais pas le recevoir.

— Ma chère, vous avez répondu que cela dépendrait d’Alexis Alexandrovitch, corrigea Betsy.