Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol19.djvu/396

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Pakhom ne se lassait pas de poser des pourquoi et des comment.

— De la terre à n’en pouvoir faire le tour en marchant pendant un an, disait le marchand. Tout est aux Baschkirs, et ces gens-là sont simples comme des moutons. On pourrait même l’avoir pour rien.

« Ah ! pensa Pakhom, pourquoi acheter cinq cents déciatines pour mille roubles, et par-dessus le marché m’endetter, tandis que pour cette somme je puis en avoir Dieu sait combien ? »