Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/186

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


2) Le passage suivant de Jérémie confirme cette signification. Jérémie, vii, 4-11 :

Ne vous fiez point sur des paroles trompeuses en disant : c’est ici le temple de l’Éternel, le temple de l’Éternel, le temple de l’Éternel.

Mais amendez sérieusement vos voies et vos actions et appliquez-vous à rendre la justice à ceux qui plaident l’un contre l’autre.

Et ne faites point de tort à l’étranger ni à l’orphelin, ni à la veuve et ne répandez point en ce lieu le sang innocent, et ne marchez point à votre ruine après les dieux étrangers.

Alors je vous ferai habiter, depuis un siècle jusqu’à l’autre siècle, en ce lieu, au pays que j’ai donné à vos pères.

Voici, vous vous liez sur des paroles trompeuses, sans aucun profit.

Ne dérobez-vous pas ? Ne tuez-vous pas ? Ne commettez-vous pas adultère ? Ne jurez-vous pas faussement ? Ne faites-vous pas des encensements à Baal ? N’allez-vous pas auprès des dieux étrangers que vous ne connaissez point ?

Toutefois vous venez et vous vous présentez devant moi dans cette maison-ci, sur laquelle mon nom est réclamé, et vous dites : Nous avons été délivrés pour faire toutes ces abominations-là.

Cette maison-ci, sur laquelle mon nom est réclamé devant vos yeux n’est-elle pas devenue une caverne de voleurs ?


Ἀπεϰρίθησαν οὖν οἱ Ἰουδαῖσοι, ϰαὶ εἶπον αὐτῷ· Τὶ σημείον δειϰνύεις ἡμῖν, ὅτι ταῦτα ποιεῖς ;


Jean, ii, 18. Les Juifs prenant la parole lui dirent : Par quel signe nous montres-tu que tu as le pouvoir de faire de telles choses ? Les Juifs lui dirent : Quels droits 1) as-tu à nous montrer pour commettre de tels actes ?