Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/408

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pardonnez pas, votre Père ne vous pardonnera pas non plus.


Καὶ ὄταν στήϰητε προσευχόμενοι, ἀφιετε εἴ τι ἔχετε ϰατὰ τίνος· ἴνα ϰαὶ ὁ πατήρ ὑμῶν ὁ ἐν τοῖς οὐρανοῖς ἀφῇ ὑμῖν τὰ παραπτώματα ὑμῶν.

Εἰ δὲ ὑμεῖς οὐϰ ἀρίετε, οὐδέ ὁ πατὴρ ὑμῶν ὁ ἐν τοῖς οὐρανοῖς ἀφήσει τὰ παραπτὼματα ὑμῶν.


Marc, xi, 25. (Matth., vi, 14). Mais quand vous vous présenterez pour faire cette prière, pardonnez, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos fautes. Si vous commencez à prier, pardonnez, si vous en voulez à quelqu’un, afin que votre Père, au ciel, vous pardonne vos fautes.
26. (Matth., vi, 15). Que si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos fautes. Si vous ne pardonnez pas, votre Père au ciel ne vous pardonnera pas vos fautes.


« Voilà ce qui vous doit remplacer la prière. » Ces versets n’ont pas d’autre sens. Mais, comme il est arrivé plusieurs fois avec la doctrine de Jésus, ici encore, les mots mêmes qu’il employait pour nier toute prière extérieure, sont pris comme le modèle de la prière, avec quelques termes obscurs en plus.

Comment peut-on dire plus clairement qu’il ne faut pas prier ?

Le temple du sacrifice est détruit. Il est dit : Ce n’est pas votre sacrifice qui est nécessaire, mais