Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/392

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


giles, aussitôt après ce passage suivent les exhortations d’être toujours prêt à la mort, le prouve indiscutablement.

On pourrait ajouter encore beaucoup de contradictions à celles que cite Reuss. L’une surtout est remarquable. Dans le verset 20 du chapitre xvii de Luc, il est dit clairement que le royaume de Dieu ne viendra pas avec des signes extérieurs. Pour accepter le verset sur les miracles, il faut donc rejeter celui-ci ainsi que celui où il est dit que le royaume de Dieu est en nous (Luc, xvii, 21).


Ἐν ἐϰείνη τῇ ἡμέρα, ὅς ἔσται ἐπὶ τοῦ δώματος ϰαὶ τὰ σϰεύη αὐτοῦ ἐν τῆ οἰϰίᾳ, μὴ ϰαταβάτω ἆραι αὐτά· ϰαὶ ὁ ἐν τῷ ἀργῷ, ὁμοίως μὴ ἐπιστρεψάτω εἰς τὰ ὀπίσω.

Μνημυνεύετε τῆς γυναιϰός Λώτ.


Luc, xvii, 31. En ce jour-là que celui qui sera en haut de la maison, et qui aura ses meubles dans la maison, ne descende pas pour les emporter ; et que celui qui sera aux champs ne revienne point sur ses pas. Le jour du salut, que celui qui est sur le toit, et qui a son habit dans la maison, ne descende pas du toit ; et que celui qui est aux champs ne retourne point.
32. Souvenez-vous de la femme de Lot. Souvenez-vous de la femme de Lot 1).

Remarques.

1) Elle se retourna, regrettant les choses de la terre, et elle périt. Celui qui, travaillant à la charrue, se retourne, n’est pas mûr pour le royaume de Dieu.