Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol5.djvu/159

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


DU JOURNAL


DU PRINCE D. NEKHLUDOV




LUCERNE (1857)

8 juillet.


Arrivé à Lucerne hier soir, 8 juillet, je me suis arrêté au meilleur hôtel, à Schweizerhof.

« Lucerne est une vieille ville cantonale située au bord du lac des Quatre-Cantons », dit Murray. « C’est un des sites des plus romantiques de la Suisse. Trois routes principales s’y croisent, et à la distance d’une heure de bateau se trouve le mont Righi, d’où la vue est des plus merveilleuses au monde. »

Est-ce vrai ou non ? mais comme les autres guides disent la même chose, il y a à Lucerne une foule de voyageurs de toutes nationalités et surtout des Anglais.

Le superbe bâtiment de cinq étages de Schwei-