Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol7.djvu/113

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


ma chère. Eh bien ! voyons ce qu’a fait Tarass aujourd’hui. Il dit que chez le comte Orlov il n’y eut jamais dîner tel que celui que nous aurons.